CASTILLA Inès 2017-09-16T17:53:56+00:00

Project Description

Inès CASTILLA

Peintre

Parcours

Inès Castilla en née en 1965. Son père espagnol, est un artiste peintre andalou. Sa mère, allemande est née en Silésie.

« J’ai été élevée entre l’ail et l’huile d’olive, les Knackwurst et les patates à l’eau. Les pots d’épice ont côtoyé les tubes, les vieux pinceaux et l’essence de térébenthine. Tout cela formait une excellente cuisine. Aujourd’hui je cuisine à mon tour. Beaucoup de papier, de colle. Acrylique, huile parfois, encre ou teinture. Du bois et pour finir vernis. Ainsi les terres grasses baignées de pluie et le vent côtoient les terres sèches ridées par le soleil. Le noir de l’ardoise et le rouge de la tuile. Et si les arbres projettent leurs ombres sur la terre, le ciel reste ostensiblement gris. Tout cela se joue sur le piano de ma cuisine.
​L’inspiration, comme une respiration du temps qu’il fait. J’y puise son souffle au vent qui vient de la terre ou de la mer. L’eau de la pluie, la chaleur du soleil. La solitude des grands espaces m’anime du souffle de la création. Il me suffit de quelques pas sur des terres dénudées, brûlées par le soleil pour que cette inspiration se glisse en moi passionnément. Car c’est sans retenue que je me laisse happer par son souffle. Sans pause et sans répit. Je puise dans les paysages dégagés où le regard se porte loin, très loin. Dans les collines, les vieilles montagnes polis par le temps. J’aime grimper, dévaler les pentes, marcher dans les ruisseaux, humer le temps qu’il fait. Et quand mes pieds commencent à fatiguer, que mes joues sont rouges, assise au pied d’un arbre ou juché sur un rocher je cherche du regard un abri. Cabane, maison isolée ou village. Ma maison est un refuge. Elle est la protection, le réconfort. Ses murs sont souvent imposants, les ouvertures étroites laissent peu passer la lumière ou la chaleur. Une fois installée à l’intérieur, assise à même le sol je prends de la couleur, des pinceaux et sur de grandes feuilles de papier blanc je peins le temps qu’il fait, la terre et les arbres. La mer, le ciel et ses nuages. Et je repense à cet oiseau qui ce matin a croisé mon regard et je me dis que le temps de la solitude est passé… »

Expositions

  • Inès Castilla expose ses toiles depuis une quinzaine d’années en galerie en Bretagne et Pays de Loire ainsi qu’en Espagne.
    Elle s’est également mise depuis peu à la céramique.