Description du projet

François BEL

Sculpteur / Graffeur

Parcours

François Bel, jeune artiste né en 1977 en région lyonnaise et installé à Toulouse, puise directement son énergie du graffiti et de ses principes de répétition et de déclinaison. Sa pratique peut, d’ailleurs, s’exercer dans la rue à la manière du Street art.
​Fasciné par les groupes, les grouillements humains, animaux, végétaux, les multitudes, il reste attentif au temps qui passe irrémédiablement.

« J’éprouve une fascination pour le mouvement arrêté, Calder, son cirque et ses inventaires; les accumulations d’Arman, l’univers particulier de Tim Burton, l’artiste toulousain Dran et sa critique sociale, le travail sur les coulures de Krink sont ses principales sources d’inspiration. Un intérêt pour le « rien » directement et indissociablement lié à la notion d’existence. « On s’indigne sur tout, la corruption, l’argent, la pollution, c’est très bien, mais passées nos colères, que fait-on ? rien ! Nous restons figés dans nos systèmes. c’est ce que je transcris avec ces objets, détruits de dépit ou de hargne mais emprisonnés dans des enclos. Il y a une forme d’impuissance, évidemment, et ça me met en rogne et je casse autre chose que je circonscris et… ça recommence. C’est une forme de cycle que j’étire dans le temps « . Et cette phrase illustre le jeu de l’artiste avec ces notions de néant : « Nous avons fait tant de choses avec si peu de moyen que nous sommes désormais capables de tout faire à partir de rien… »

La galerie présentera de nouvelles inclusions de François Bel à Bruxelles du 14 au 17 mars 2019, sur le salon Affordable Art Fair.

Expositions récentes

François Bel a commencé à exposer en région toulousaine et à Paris, et depuis 2015 à la galerie. Suite à un salon à Bruxelles avec notre galerie en 2016, son travail repéré par des galeries parisiennes est désormais exposé sur de prestigieuses foires internationales (New York, Miami, Tel Aviv, Londres, Bruxelles, Madrid, Hong Kong, Corée, Chine …)​ où sa cote monte régulièrement.